Comment devenir paysagiste ?

Le métier de paysagiste est un métier comme tous les autres avec quelques particularités. Il nécessite une formation adéquate pour connaître le métier au bout des doigts. Ne pensez surtout pas qu’on peut se lever d’un jour à un autre pour prétendre être un paysagiste. Il vous faut un diplôme qui prouve votre compétence en la matière. Le paysagiste ne travaille pas forcément sur le terrain, il travaille aussi dans un bureau. Si vous avez un amour particulier pour la nature et les bureaux en même temps, essayez donc le métier de paysagiste. Voici comment en devenir un.

Qui appelle-t-on paysagiste ?

Un paysagiste est une personne qui est un professionnel de l’aménagement extérieur. Il se charge de la conception des espaces verts et de leur entretien. Lorsque vous voyez un espace vert bien dessiné, et toujours entretenu comme il faut, sachez qu’un paysagiste a fait sa part de travail. Attention à ne pas confondre le métier de jardinier et celui de paysagiste. Ce sont deux métiers qui s’exercent dans un même domaine, mais qui conservent leur part de différences. Découvrez-en plus sur le métier de paysagiste avec Flore Boréale.

A voir aussi : Le coworking : avantages et limites

Quel diplôme pour devenir paysagiste ?

Pour exercer ce métier, il vous faut un diplôme de paysagiste DPLG. Ce parchemin vous est délivré après quatre (04) années d’études. Vous avez un choix varié de formations pour devenir paysagiste. Il existe diverses spécialités pour lesquelles vous pouvez opter. L’entretien de l’espace rural, et les travaux paysagers en sont des exemples.

Pour avoir une ouverture sur le métier de paysagiste, vous pouvez aussi passer le CAPA dans une des spécialités proposées. Un BAC technologique ou encore un BAC professionnel peut aussi être passé. Autrement dit, vous avez la possibilité de commencer par des domaines afférents pour ensuite passer à une spécialisation proprement dite.

A découvrir également : Comment calculer ses cotisations RSI ?

Quels sont les débouchés de ce métier ?

Le paysagiste après sa formation n’est pas appelé uniquement à être sur le terrain. Il pourra évoluer et devenir architecte paysagiste ou même ingénieur paysagiste. Toutefois, il est nécessaire d’avoir un minimum d’expérience pour parvenir à ce niveau. Le paysagiste est libre de travailler en collaboration ou de créer sa propre entreprise. C’est d’ailleurs le choix opéré par plusieurs paysagistes, car ce métier est de plus en plus en vogue.

Une autre évolution que vous pouvez avoir dans ce domaine est de gérer les projets de grande envergure. Tout ce qui a trait aux projets d’entretien des espaces verts peut vous inclure.

Dans la pratique, le paysagiste ne travaille jamais entièrement seul. Il a toujours besoin d’une aide par ci ou par là. Il travaille en étroite collaboration avec le jardinier, les maîtres d’ouvrage, et même les terrassiers. Tout dépend de l’ampleur de la tâche à accomplir et surtout des endroits ciblés. Il peut arriver que l’aide d’un paysagiste soit demandée pour l’aménagement de fleurs autour d’une terrasse. Le jardin n’est pas le seul espace où il peut exercer ses compétences. Le terrain de jeu d’un paysagiste est assez grand.